Je suis un internaute Has Been ?


Voila la question que je me suis posé cette nuit, lorsque par mes errances nocturne sur la toile je suis tombé sur un article du site « coups de pub » intitulé « Et l’éthique, bordel ?!« .

C’est un bien long pavé qui explique que de plus en plus les gens ne jurent que par les réseaux sociaux sur internet et leur popularité virtuelle compte plus que l’intérêt de leurs propos.
En effet cet effet de mode ne date pas d’hier, et l’auteur du billet en arrive à la triste conclusion que cela va en s’empirant, et que cela continuera.

Je parlais du succès du blog dans mon « bilan » et Vengup m’y a répondu ceci :

Le succès vient avec le temps.Tu auras autans de succès que ta chaine youtube :D

 

Alors je tenais à m’expliquer, tout comme j’ai dis dans les commentaires que je donnerais mon avis sur les réseaux sociaux. Je vais faire d’une pierre deux coups.
Ma chaine Youtube doit avoir depuis plus d’un an en tout et pour tout 200 vu et aucun abonnement. Je me contrefout d’un quelconque « succès » de cette chaine car pour moi son but premier, et son unique intérêt c’est de pouvoir uploader des vidéos. C’est tout. D’ailleurs cela fait un moment que j’en ai pas fait parce que je n’ai tout simplement rien à montrer. Alors commentaires, fans, suiveurs, abonnement etc etc sur mon Youtube je m’en tamponne royalement.
(D’ailleurs je songe à aller voir ailleurs, car j’ai de plus en plus de mal avec les pubs, si vous connaissez un endroit sympa sans pub… ça devient de plus en plus rare sur le net…)

Je n’ai pas de compte Facebook pour la même raison. Je n’y vois absolument aucun intérêt et cette mode du « tout social, je raconte ma vie à tout le monde » elle me laisse de marbre. Qu’on soit bien d’accord, quand le livre de visage à commencé à faire parler de lui, je me suis inscrit dessus et je n’y ai vu aucun intérêt. J’ai quand même testé. Si je veux garder le contacte j’ai déjà des tas de moyens de le faire (le téléphone, les SMS, les mails etc etc)

J’ai effectivement un compte Twitter, je l’ai ouvert très très récemment car encore une fois j’ai eu franchement du mal à voir l’intérêt de raconter sa vie. Aujourd’hui je me rend compte que beaucoup d’entreprises (ou du moins de gens bossant dedans) s’en servaient pour diffuser de l’information. (Développement d’un jeu, mise à jour d’un blog etc etc) et que du coup beaucoup d’informations sont disponibles très rapidement sur ce média. C’est l’unique but de mon compte twitter, me tenir au courant.

D’ailleurs vous pouvez le voir (et le suivre, j’ai actuellement 1 seul follower c’est dire à quel point cette notion de popularité m’indiffère. :)) sur la droite, je n’ai pratiquement AUCUN tweet, je ne fais que retweeter les informations que je juge, pertinente, drôle, importante etc etc.

Pourquoi alors par contre je veux le succès de ce blog ?

Tout simplement parce que ce blog est mon droit de parole, un endroit ou je peux exposer mon point de vu et le centraliser envers les différentes communautés que je fréquente sur le net. Et que je n’ai pas forcément toujours un endroit approprié pour dire ce que je pense.
Il va me permettre aussi surement de garder une trace de mes idées, de mes rencontres de sites sur la toile. Si je veux que ce blog ait du succès ce n’est pas pour mon égo, ce n’est pas pour pouvoir montrer fièrement une liste de stats. C’est parce que ce blog est une idée, mon idée. C’est pour partager ce que je pense et que le partage quand on est tout seul ça n’a aucun sens.

Alors oui quand je lis l’article que j’ai trouvé cette nuit, j’ai tendance à me dire, que je suis ultra vieux jeu et utopique. Que je ne comprend plus rien à l’internet d’aujourd’hui ? Que je suis has been…

qu’à cela ne tienne, je continuerait dans mon has beenité, et à vous abreuver de conneries, de trucs inutiles à tout simplement vous faire partager mes envies et mes passions. C’est en cela que j’espère donc que mon blog aura suffisamment d’intérêt. (Et dire que j’avais dis que je ne parlerai pas de moi, qu’on en avait rien à faire ! :D)

M’enfin j’ai bon espoir, tant que j’en arrive pas à ce que l’on me dise ça… :)