Un dimanche de choix.


J’ai presque oublié le nawak du dimanche dis donc.

Aujourd’hui un petit détournement d’une scène de Matrix, bien au raz les pâquerettes, qui malgré le fait qu’elle ne date pas d’hier, me fait toujours autant sourire.

Publicités

C’est du journalisme total !


« Abitbol… Georges Abitbol… classe man ! Top of the pop ! »

Si cette réplique vous dit quelque chose, alors vous n’auriez rien à apprendre, en revanche, si vous n’avez jamais entendu cette phrase, vous manquez gravement quelque chose.

La Classe Américaine, ou encore le grand détournement, est un flim « sortis » en 1993 sur Canal + et réalisé par Michel Hazanavicius et Dominique Mézerette. La particularité de ce flim (outre que ce n’est pas un flim sur le cyclimse) est qu’il a été entièrement réalisé à partir de morceaux de films déjà existant.

En effet, à l’époque Canal + à proposé à la société Warner de faire un « film hommage » pour fêter son centenaire, et celle ci a accepté de laisser canal + ce servir dans l’entièreté des films jamais fait par la Warner (avec quelques restriction quand même, du genre, ne pas toucher à Clint Eastwood et Stanley Kubric, qui avaient le vent en poupe à l’époque.)

Ce qui se devait être un petit film promotionnel, destiné à une multi diffusion sur Canal +, ainsi qu’une sortie cinéma, se transformant dans les mains de Mézerette et Hazanavicius en un gigantesque détournement. Ayant un casting des plus prestigieux (pas moins de 37 acteurs connus de l’époque avec leur doubleurs français d’origine apparaissent dans ce flim.) le documentaire vire rapidement à la gaudriole, les doubleurs voyant ainsi l’occasion de faire dire des phrases toutes plus absurdes les unes que les autres.

Ce flim a atteins un statut cultissime, et a inspiré pas ma de grand détournement à venir (comme le célèbre Mozinor) Lorsque que Canal + vit le résultat, elle autorisa seulement une seule diffusion de ce flim sur sa chaine, bouclant le master original sous clef chez eux. C’est pourquoi la seule façon de voir ce flim à l’époque était par des échanges de VHS, en effet aucune sortie cassette, cinéma n’a jamais été faite, si personne n’avait fait d’enregistrement à l’époque, ce flim aurait tout simplement disparut et été oublié.

Il faut voir que ce n’est absolument pas évident à produire, raconter une histoire différente avec des bouts de films déjà existant (48 au total !) tout en synchronisant les paroles sur les mouvements de voix, sur une durée de plus d’une heure est un travail colossal !

Aujourd’hui le flim est trouvable en streaming sur le net (d’un qualité très très médiocre puisque obtenu de vieilles VHS de l’époque.) et jouit d’une immunité aux droit d’auteur, du fait de son statut particulier. (le flim appartiens à Canal, mais les extrait appartiennent à la Warner, alors que les droits appartiennent à Hazanavicius et Mézerette. Donc pas facile de se mettre d’accord. :) )

Voici le flim dans son intégralité.

Il a enfin obtenu ses heures de gloire et a été projeté lors d’une séance privé en 2010. Ce flim est juste une réserve en puissance de scènes et répliques cultes.
Et un certain Sam s’est même payé le luxe de refaire une version DVD correcte (en achetant lui même l’intégralité des 48 films utilisés en DVD.)
Vous pouvez voir son projet sur son site cyclim.se et même télécharger le flim en torrent. (mais il ne faut pas être pressé, il n’y a que trop peu de seed.)

Voila, bon flim !