Mais c’est absurde !


Il y a trois grands piliers comique pour moi. Pierre Desproges, Raymond Devos et François Perusse.

Desproges pour l’humour noir.
Devos pour l’absurde.
Et Perusse pour les jeux de mots.

Ayant déjà fait un billet sur Desproges, je vais donc faire partager Raymond Devos aujourd’hui. Je pense qu’il n’y a pas grand chose à dire sur ce grand homme, ses sketch par d’eux même.





Ce qui est bien avec Devos c’est qu’il s’exprime toujours avec une clarté et une limpidité exemplaire, n’allant pas perdre son auditoire avec des références obscures comme beaucoup de monde se réclamant « grand penseur ».
Bref voici aussi deux extrait d’interview :




Voila, vous pouvez retrouver légalement plein de contenu sur Raymond Devos sur le site de l’INA

Mais pourquoi c’est drôle l’humour ?


Sûrement l’un des sketchs des Guignols de l’info les plus mémorables et grandiose.

Pour ceux qui n’ont jamais vu cette vidéo petit rappel des fait :
Le « sketch » de Michael Keal fait bel et bien référence à Groland (qui à l’époque était juste CNNL International) qui parodiait déjà un fait divers qui sévissait à l’époque concernant de mouton mystérieusement égorgés par une bête inconnue dans les Voges.

Nous retrouvons de Alain de Greef, directeur des programmes de Canal + au moment des faits, devant le conseil d’administration du CSA pour expliquer ce sketch. Dans les faits sur de Greef a bien été convoqué par le CSA c’était en réalité pour un autre sketch des Guignols de l’info cette fois.

Au fond les « tableaux » représentent la signalétique -10, -12 et -16 ans qui faisait son apparition sur les programmes télé.

Ce sketch est depuis devenu une référence lorsqu’il s’agit d’expliquer une de ses blagues. C’est un peu la réponse magique. « Haaaaa ‘cule un mouton, drôle ! »

Car avouons le, devoir expliquer une blague n’a aucun sens, c’est déconstruire son pouvoir comique, c’est aussi absurde que la fameuse question posée par le CSA : « Mais pourquoi c’est drôle l’humour ? »

Un artiste disparait.


Le 10 mars s’est éteins Jean « Moebius » Giraud. Une des personnalités qui a le plus contribué à la culture française ces dernières années.

Jean Giraud, c’était un illustrateur de génie, sous le pseudonyme de Moebius il publia plusieurs BDs.

Le garage hermétique - Moebius

L'incal - Moebius

Arzach - Moebius

C’était aussi lui qui a énormément contribué à l’univers graphique de grands films comme
Alien

Tron

Willow

Abyss

Il avait 73 ans et même si l’on se dit qu’il a bien vécu, c’est toujours dommage de voir la disparition d’un artiste de renom.

Point à la ligne.


Encore un billet nostalgique, qui nous rappel qu’il n’y a pas forcément besoin de 3D ou de gros budget pour produire quelque chose de génial.
Souvenez vous, nous sommes dans les années 1970 sur TF1 ou 1990 sur la cinquième, et l’on pouvait suivre les tribulation d’un personnage filiforme.

Je parle bien sur de La Linéa, série italienne créée par Osvaldo Cavandoli qui mettais donc en scène un petit personnage dessiné par une main à la craie, dont le monde était créé et modifié au fur et à mesure de sa courte vie, un épisode durant environ 5 minutes.

Sans aucun dialogue (hormis le charabia prononcé par la création à son créateur) et doté d’une simple ligne, d’où son nom, la série comptera 91 épisodes.

Et maintenant, place à la nostalgie :

C’est du journalisme total !


« Abitbol… Georges Abitbol… classe man ! Top of the pop ! »

Si cette réplique vous dit quelque chose, alors vous n’auriez rien à apprendre, en revanche, si vous n’avez jamais entendu cette phrase, vous manquez gravement quelque chose.

La Classe Américaine, ou encore le grand détournement, est un flim « sortis » en 1993 sur Canal + et réalisé par Michel Hazanavicius et Dominique Mézerette. La particularité de ce flim (outre que ce n’est pas un flim sur le cyclimse) est qu’il a été entièrement réalisé à partir de morceaux de films déjà existant.

En effet, à l’époque Canal + à proposé à la société Warner de faire un « film hommage » pour fêter son centenaire, et celle ci a accepté de laisser canal + ce servir dans l’entièreté des films jamais fait par la Warner (avec quelques restriction quand même, du genre, ne pas toucher à Clint Eastwood et Stanley Kubric, qui avaient le vent en poupe à l’époque.)

Ce qui se devait être un petit film promotionnel, destiné à une multi diffusion sur Canal +, ainsi qu’une sortie cinéma, se transformant dans les mains de Mézerette et Hazanavicius en un gigantesque détournement. Ayant un casting des plus prestigieux (pas moins de 37 acteurs connus de l’époque avec leur doubleurs français d’origine apparaissent dans ce flim.) le documentaire vire rapidement à la gaudriole, les doubleurs voyant ainsi l’occasion de faire dire des phrases toutes plus absurdes les unes que les autres.

Ce flim a atteins un statut cultissime, et a inspiré pas ma de grand détournement à venir (comme le célèbre Mozinor) Lorsque que Canal + vit le résultat, elle autorisa seulement une seule diffusion de ce flim sur sa chaine, bouclant le master original sous clef chez eux. C’est pourquoi la seule façon de voir ce flim à l’époque était par des échanges de VHS, en effet aucune sortie cassette, cinéma n’a jamais été faite, si personne n’avait fait d’enregistrement à l’époque, ce flim aurait tout simplement disparut et été oublié.

Il faut voir que ce n’est absolument pas évident à produire, raconter une histoire différente avec des bouts de films déjà existant (48 au total !) tout en synchronisant les paroles sur les mouvements de voix, sur une durée de plus d’une heure est un travail colossal !

Aujourd’hui le flim est trouvable en streaming sur le net (d’un qualité très très médiocre puisque obtenu de vieilles VHS de l’époque.) et jouit d’une immunité aux droit d’auteur, du fait de son statut particulier. (le flim appartiens à Canal, mais les extrait appartiennent à la Warner, alors que les droits appartiennent à Hazanavicius et Mézerette. Donc pas facile de se mettre d’accord. :) )

Voici le flim dans son intégralité.

Il a enfin obtenu ses heures de gloire et a été projeté lors d’une séance privé en 2010. Ce flim est juste une réserve en puissance de scènes et répliques cultes.
Et un certain Sam s’est même payé le luxe de refaire une version DVD correcte (en achetant lui même l’intégralité des 48 films utilisés en DVD.)
Vous pouvez voir son projet sur son site cyclim.se et même télécharger le flim en torrent. (mais il ne faut pas être pressé, il n’y a que trop peu de seed.)

Voila, bon flim !

J’accuse.


Petit billet nostalgique.
Il s’agit d’un extrait audio du « Tribunal des flagrants délires », émission de radio satirique diffusé de septembre 1980 à février 1983. Elle simulait un tribunal dont les invités étaient accusé souvent de charges absurdes. Le publique de l’émission décidait de la culpabilité ou l’innocence de l’invité. Le plus célèbre extrait étant sans conteste le réquisitoire de Pierre Desproges à l’encontre de Jean-Marie Lepen. Mais j’en ai choisis un autre.

Claude Villers assurait le rôle de président.
Pierre Desproges celui de procureur général de la République.
et Luis Rego, l’avocat de la défense.

Nous sommes le 26 novembre 1982 et l’accusé est Yannick Noah. Petit rappel historique à cette époque Noah est seulement un Tennisman et vient d’entrer dans le top 10 des meilleurs joueurs mondiaux, et a atteins les quart de final à Rolan Garros en 1981 et 1982.

(Voila désolé pour les petits soucis d’audio qu’il y a eu. :) )

Toi aussi tu es diptérosodomite ?


Allez allez on se motive. Petit billet du jour.

Qu’est ce que la diptérosodomie ?
C’est vrai ça, j’en ai parler dans ma présentation mais sans plus. Les moins avisé auront sans doute remarqué « sodomie » qui est un mot passé dans le langage courant. Les plus doués savent ce que sont les diptères et auront donc compris. Enfin les plus malin auront surement été chercher dans un moteur de recherche qui leur auront fournis la réponse.

Diptérosodomie est composé de diptère : Ensemble des animaux appartenant à l’espèce des mouches et de sodomie : coït anal donc…

En gros la diptérosodomie c’est l’art d’enculer les mouches. (Donc de parler pour ne rien dire. Complètement comme ce billet quoi.)

J’ai découvert ce « mot » en tombant sur le dictionnaire de la langue xyloglotte (communément appelé « langue de bois »)
Bref ça consiste à faire une association de mots « savant » pour dire de manière compliquée (et pseudo savante) une chose simple, comme le fameux « capillotracté » de Pierre Desproges.

Voila pour ceux qui veulent s’abreuver de savoir inutile c’est par ici que ça se passe.

Bonne lecture de ce site hilarothanatogène. ;)