Volunia une quenouille dans le potage.


Cela fait plusieurs semaine que j’ai accès à la beta de Volunia.

Qu’est ce que Volunia ?
Et bien c’est un nouveau moteur de recherche qui se veut « révolutionnaire » comme nous l’avait dit Massimo Marchiori.

Qui est Massimo Marchiori ?

Et bien ce n’est rien de moins qu’un des créateurs de l’algorithme du célèbre moteur de recherche Google. Du coup forcément, en voyant son teaser, on avait l’eau à la bouche. (surtout que de plus en plus de personnes aiment de moins en moins google.)

Donc concrètement à quoi cela ressemble ?

C’est avant tout un moteur de recherche qui se veut « social » (le social ça fait vendre en ce moment sur internet.), c’est à dire que lorsqu’on s’inscrit sur Volunia, on créé un compte avec un profil. Ce qui donner la possibilité d’inter-agir avec les autres utilisateurs (liste d’amis et tout le tralala.)

L’autre chose c’est la possibilité de discuter directement, via un chat, avec les autres internautes qui surfent sur le site.

Il y a ensuite la possibilité de « parcourir » un site via une carte :

Et enfin la possibilité de voir tout les médias d’une page en un seul clique :

Si certaines fonctionnalités ont l’air intéressantes (mais ne marchent pas encore parfaitement, comme il s’agit d’une beta c’est compréhensible.) certains point noirs sont rédhibitoires.

Le design général laisse franchement à désirer, même si on peut surement se dire que c’est amené à évoluer.

Le moteur de recherche est lui une calamité. Si vous ne recherchez pas un gros site vous pouvez être sur de ne pas trouver, donc n’espérez même pas faire une recherche par mots clefs. Ici Volunia nous informe que c’est parce qu’il d’une béta et que le moteur sera bien plus puissant dans la version définitive… Je me permet de garder mon doute.

Enfin et surement le plus gros point noire, c’est que le site fonctionne à l’aide d’une iframe. Concrètement c’est à dire que les résultats de recherche (et le site visités) ne sont pas affichés directement mais affiché dans une fenêtre à l’intérieur de Volunia. C’est à dire qu’on ne quitte jamais Volunia.
Le problème avec ce système c’est que comme les gros site aiment avoir un contrôle le plus total sur qui fréquente leur site, il n’est pas rare que ceux-ci bloque purement et simplement l’accès par iframe.

ainsi donc tout les site appartenant à google sont inaccessibles, ce qui est « normal », google voyant d’un mauvais œil l’arrivé d’un concurrent, Facebook bloque l’utilisation d’iframe. Conclusion, si les « gros sites » utilisé par l’écrasante majorité des gens sont inaccessibles, il y a fort à parier que malgré ses qualités, Volunia fasse tout simplement un gros flop.

Affaire à suivre…

Publicités

2 réponses à “Volunia une quenouille dans le potage.

    • Ce n’est pas un logiciel, c’est un moteur de recherche. Ce n’est pas la même chose puisqu’il n’y a rien à installer. (comme Google, Yahoo ou Bing quoi :p)
      C’est vrai que la concurrence est rude, mais Volunia avait pour lui le fait d’être justement fait par le créateur de l’algorithme de Google, le moteur de recherche le plus utilisé dans le monde.)
      Seulement avec cette histoire d’iframe qui certes permet pas mal de fonctionnalité, j’ai l’impression que tout ce que l’ont fait sur internet, passe forcément par Volunia, donc un potentiel contrôle absolu sur nos données (encore plus que par Google c’est dire.) Du coup je suis pas mal sceptique. :)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s